La Boqueria,lunette guess, le Markthal ou les Halles de Sète : des marchés qui valent le déplacement

Des allées qui grouillent, des primeurs qui alpaguent les passants, des couleurs, des senteurs… Les marchés sont toujours une halte dépaysante au cœur d’un voyage. L’occasion aussi de déguster des produits locaux. Voici donc cinq marchés couverts qui valent presque à eux seuls le déplacement. Et des idées d’appartements pour se loger, histoire de cuisiner ce que vous aurez mis dans votre panier.

Bulbes et vieux gouda au Markthal de Rotterdam

En sortant de la gare de Blaak, on ne voit qu’elle : une arche de 40 mètres de haut, prouesse architecturale conçue par Winy Maas, élevée sur 2 500 pilotis. Le Markthal, tout nouveau marché couvert de Rotterdam, impressionne par sa dimension. Mais aussi par le nombre de stands, une centaine, qui mettent en valeur les producteurs locaux.

Chez Cromwijk Kaasdok, on apprécie la différence entre un vieux gouda… et un très vieux gouda (trois fois moins cher qu’en France, au passage). On teste le hareng frais à déguster à la main, avant de filer à l’étal fruits de mer. Ceux qui préfèrent manger assis peuvent choisir une table dans un des huit restaurants du marché. Bon plan : à l’automne, on peut y acheter des bulbes de tulipes de toutes les couleurs.

Les étals du marché sont ouverts du lundi au jeudi et le samedi de 10 heures à 20 heures. Le vendredi de 10 heures à 21 heures. Le dimanche de midi à 18 heures. Markthalrotterdam.nl, Holland.com

Où dormir ? Appartement de 180 m2, design et lumineux à quelques pas de la gare et dix minutes du centre. Pour cinq personnes (quatre chambres), idéal pour les familles. A partir de 200 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/11508263

Très beau loft pour deux personnes, au 44e étage d’une des folles tours de Rotterdam. Vue exceptionnelle sur le fleuve et la ville. A partir de 185 €. Airbnb.co.uk/rooms/16059670

Que faire aux alentours ?

D’abord aller voir le port, impressionnant. La ville aux gratte-ciel parfois disgracieux est aussi celle des folies architecturales, presque expérimentales, comme les maisons cubes jaunes, tout prêt du Markthal, ou la tour de l’Euromast, qui offre une vue spectaculaire.

Huîtres et bulots aux Halles de Sète

Impossible de s’imprégner de l’atmosphère de Sète (Hérault) sans passer une matinée aux Halles, marché couvert en plein cœur de la ville, rue Gambetta. Un lieu de vie, où les Sétois se retrouvent, s’attablent au café… voire dégustent (même très tôt) des huîtres tout juste pêchées à Bouzigues.

La ville est nichée entre l’étang de Thau et la Méditerranée… et ça se voit au marché. D’un côté, les producteurs de l’étang,adidas yeezy boost 350 femme, qui vendent crevettes, moules et escargots de mer. De l’autre, les poissonniers et leurs étals « maritimes ». Devant la boutique de Giulietta, les tielles mettent l’eau à la bouche  ; une «  tourte  » typiquement sétoise, fourrée au poulpe et à la tomate, dont Giulietta propose aussi une version aubergine-parmesan, exquise.

Ouvert tous les jours jusqu’à 13 heures, Halles-sete.com

Où dormir ? Le long des quais, un appartement lumineux pour sept personnes (100 m2), avec vue sur le mont Saint-Clair. Parfait pour un groupe. Plages à quinze minutes à pied. 119 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/7453427

Joli appartement au bord du canal Royal, avec un petit balcon et une superbe vue sur le port et les bateaux de pêcheurs. Pour deux personnes, 81 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/4581508

Que faire aux alentours ?

Sète est idéale pour une escapade week-end : balade le long des canaux, détour par la criée et le port, visite intriguante du Musée des arts modestes, hommage à Georges Brassens enterré ici et pause au très beau cimetière marin. Et les 12 kilomètres de plages ne sont jamais loin…

Jamon y queso à la Boqueria, à Barcelone

A quelques pas des fameuses Ramblas, la Boqueria n’a rien du petit marché de quartier. L’endroit, très touristique, a pourtant un charme fou. On aime son très beau toit métallique, ses étals immenses remplis de fruits exotiques ou de morue séchée, ses couleurs…

Ce marché de 6 000 m2, ouvert en 1217, est d’ailleurs l’un des plus grands d’Europe. On vient y faire ses emplettes avant d’aller pique-niquer sur la plage, à quelques centaines de mètres. Ou manger sur le pouce des tapas, dans un des très agréables comptoirs en bout de marché. Anchois marinés, jamon serrano et queso manchego… tout y est. Au centre de la Boqueria, dans une sorte d’« école gastronomique », de grands chefs dispensent des cours de cuisine suivis d’un repas, pour adultes et pour enfants.

Ouvert du lundi au samedi de 8 heures à 20 h 30. La Boqueria

Où dormir ?

Dans un très beau palais du XVIIIe siècle, en plein cœur du barrio gothique, magnifique appartement à la déco baroque et soignée. Le plus : un superbe jardin de 100 m2, avec fontaine, mosaïques et bancs anciens. Quatre personnes maximum, 169 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/948851

Que faire aux alentours ?

Tellement de choses ! Le patrimoine de Gaudi est incontournable (Sagrada Familia, parc Guell, Casa Mila…), la balade dans la vieille ville autour de la cathédrale également. Les quartiers du Raval et de Barceloneta, populaires, sont en plein changement. Celui du port aussi… A vivre de jour comme de nuit.

Smorrebrod et sushi à Copenhague

Ici, l’ambiance est plutôt bobo arty que primeurs qui crient. Au cœur de Copenhague, le marché de Torvehallerne a ouvert en 2011. Deux grandes halles en verre, l’une avec des étals de produits d’épicerie fine à acheter, sentir, goûter ; l’autre avec des stands où l’on peut se restaurer. Le tout à la scandinave : mobilier design, épuré, et allées tirées au cordeau.

Pour le petit-déjeuner, on va chez Grød ou Coffee Collective, goûter un délicieux porridge. Pour tester le smorrebrod, sorte de tartine salée danoise au saumon ou au hareng, direction Hallernes. Mais ici le monde entier est représenté, et on peut aussi manger japonais, italien ou même français, chez Ma Poule. Un endroit chaleureux où l’on passerait des heures.

Ouvert du lundi au jeudi de 10 heures à 19 heures, le vendredi jusqu’à 20 heures, le samedi jusqu’à 18 heures, le dimanche de 11 heures à 17 heures. Visitdenmark.fr

Où dormir ? Dans le quartier historique de Kartoffelrækkerne, avec vue sur le lac, joli appartement de 120 m2 avec six chambres. A dix minutes à pied ou à vélo du centre. 220 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/1787228

Appartement spacieux pour huit personnes, sur l’île d’Amager, près d’un métro, idéal pour une famille avec enfants (chambre avec lits superposés). Déco simple mais plage tout près. 166 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/947571

Que faire aux alentours ?

Vélo obligatoire dans cette ville aux 350 kilomètres de pistes cyclables. Idéal pour flâner de quartier en quartier, du port de Nyhavn avec ses vieux gréements et ses façades colorées jusqu’à Christiania, ville libre de Copenhague. Un ensemble de baraques militaires ont été occupées par des communautés hippies et une population alternative au début des années 1970 ; depuis, le lieu a changé mais l’atmosphère qui s’y dégage est toujours étonnante.

Olives et diamants noirs à Carpentras

Le vendredi matin, aucune rue n’y échappe : tout le centre-ville de Carpentras (Vaucluse),lunette homme marc jacob, parking compris, se transforme en marché ; 350 forains viennent vendre fruits, légumes, vêtements et babioles, mais surtout spécialités du terroir. De l’huile d’olive pressée dans les villages des alentours, des cerises de la plaine du Ventoux, de l’ail rose de Provence, mais aussi, de novembre à mars, quelques « diamants noirs ».

Dans la cour d’honneur de l’Hôtel-Dieu, les truffes se vendent en gros. Négociants, courtiers et restaurateurs sont là. La discrétion est de mise, les tractations se font presque en chuchotant. Pour les particuliers, la vente au détail, dans les rues de la ville est moins codifiée. Les truffes sont délicatement sorties de sacs de jute, posées sur des balances à l’ancienne. On sent, on touche, on compare… Pour passer à l’acte, il faudra débourser jusqu’à 500 €/kilo selon la maturité.

Tous les vendredis matin. Carpentras-ventoux.com

Où dormir ? Une maison familiale (8 personnes) avec piscine, cinq chambres et trois salles de bains, à quelques minutes du centre de Carpentras. 250 € la nuit. Airbnb.co.uk/rooms/3741298

Que faire aux alentours ? La vieille ville est charmante, avec ses ruelles, ses terrasses, sa très ancienne synagogue. A une dizaine de kilomètres, s’élève le mont Ventoux ; on grimpe en voiture (ou à vélo pour les plus téméraires) jusqu’au sommet, admirer le paysage lunaire. Dans la plaine, baladez-vous de village en village, du Crestet à Entrechaux, entre vignes et cerisiers. Avant de filer voir de près les vestiges de Vaison-la-Romaine.

Et aussi :

Il est 5 heures, Rungis s’éveille

L’agence de visite culturelle Cultival organise une visite guidée de Rungis, le plus grand marché de produits frais au monde. Elle démarre à l’aube (4 h 30 !) par le plus grand pavillon du marché : le Pavillon de la Marée. C’est l’effervescence entre poissons et crustacés ! Puis on déambule entre les volailles, les fromages, les fruits exotiques et les légumes oubliés… La visite s’achève trois heures plus tard au bucolique pavillon des fleurs coupées. A faire.

85 € par personne. Le prix comprend le transfert Paris-Rungis en autocar (départ de Denfert-Rochereau), la visite guidée de 3 heures, le brunch terroir. Cultival.fr

Yoanna Sultan-R’bibo

Journaliste au Monde

廣告