lunette ray ban,balmain paris homme,La Smart Fortwo, c’est les Watts qu’elle préfère,lunette celine,
balmain paris t shirt

La Smart Fortwo, c’est les Watts qu’elle préfère

Il était dans l’ordre des choses que la Smart Fortwo, modèle urbain par excellence, dispose d’une version électrique. Celle de la précédente génération avait soigné l’image minimaliste et moderne de la petite voiture fabriquée à Hambach (Moselle) mais avec 4 % des ventes, elle n’avait guère franchi la barre du symbolique. Le lancement de la Fortwo Electric Drive s’inscrit dans un contexte différent. Le marché des véhicules « zéro émission » se développe et devrait progresser encore davantage dans un proche avenir. Dorénavant,adidas yeezy boost 350 oxford tan, il s’agit de relever le niveau d’exigence d’un véhicule qui ne se destine plus seulement à une clientèle avant-gardiste. Commercialisée au deuxième trimestre 2017 en même temps qu’une version Forfour (quatre places), le changement le plus manifeste est l’installation d’un nouveau moteur. Il n’est plus fourni par Bosch mais par Renault qui le produit dans son usine de Cléon (Seine-Maritime) et en équipe déjà la nouvelle Zoé. Plus encombrant, ce moteur voit aussi augmenter sa puissance (60 kW soit 81 ch, contre 55 kW précédemment) et affiche un couple plus généreux, d’où son caractère assez « rond », dépourvu d’à-coups. L’effet frein-moteur qui permet de récupérer de l’énergie peut être géré en fonction du trafic, par l’intermédiaire d’un radar installé à l’avant. Un léger bruit de turbine Au volant se dégage une sensation de fluidité qui relègue à des années-lumière la transmission languissante de la toute première génération. Cette mini-voiture (3,69 m), qui peut se flatter d’être confortable, jaillit au feu rouge et met à contribution ses capacités d’accélération (le 0 à 60 km/h est exécuté en 4,La Smart Fortwo, c’est les Watts qu’elle préfère,9 secondes) pour s’insérer aisément dans la circulation. Le diamètre de braquage particulièrement réduit (6,95 mètres) grâce à l’installation du moteur à l’arrière contribue aussi à faciliter la vie du conducteur. Le silence de fonctionnement est à peine troublé par un léger bruit de turbine à la décélération. Les modèles destinés au marché européen disposent en option d’un générateur de son qui diffuse un léger sifflement jusqu’à 30 km/h afin de signaler la présence de la voiture auprès des piétons et cyclistes. Un équipement installé en série à bord des véhicules livrés aux Etats-Unis qui devraient absorber une bonne moitié de la production. La Fortwo électrique reçoit aussi une toute nouvelle batterie lithium-ion plus compacte et légère (160 contre 180 kilos), conçue pour se recharger en prenant moins de temps. Sur une prise ordinaire, il faut compter six heures (une heure de moins qu’auparavant) alors que sur une installation spéciale type Wallbox, la durée passe à trois heures et demie. En option, un câble de recharge rapide de 22 kW permettra de réaliser 80 % du plein d’électricité en quarante-cinq minutes. Déception : l’autonomie ne progresse pratiquement pas. Celle-ci est de 160 km selon la norme NEDC (soit,La Smart Fortwo, c’est les Watts qu’elle préfère, en réalité, au mieux 120 km) ce qui ne représente qu’une poignée de kilomètres supplémentaires par rapport à la précédente version,adidas yeezy boost 350 v2 black & red,La Smart Fortwo, c’est les Watts qu’elle préfère, loin du seuil des 300 km qui s’impose comme la nouvelle frontière des modèles zéro émission. Smart justifie ce quasi-statu quo par la volonté de contenir le poids de la Fortwo Electric Drive – qui ne pèse que 50 kg de plus que le modèle à moteur thermique – et dont la vocation est ouvertement urbaine. L’automobiliste européen, rappelle le constructeur, parcourt en moyenne 35 kilomètres par jour (65 km pour l’Américain), bien en deçà de l’autonomie dont dispose la Smart. Objectif : atteindre au moins 10 % des ventes de la gamme Cette spécialisation ne va pas forcément de soi. La plupart des acheteurs de voitures électriques, en effet, se recrutent plutôt dans les zones péri-urbaines que dans les centres-villes. Cette répartition pourrait cependant évoluer compte tenu de la multiplication des zones où la circulation est interdite aux voitures équipées d’un moteur thermique (on en compte actuellement plus de deux cents à travers l’Europe). Lire aussi :   La voiture électrique en grande pompe au Mondial de l’automobile Les dirigeants de Smart évoquent aussi le mouvement d’installation de bornes de recharge, notamment dans les supermarchés ou les centres commerciaux, mais aussi l’essor des formules d’autopartage, telles Autolyse à Paris ou Cargo, une société fondée par Daimler et qui propose des voitures en libre-service, dont 1 300 Smart électriques. Chez Smart,adidas yeezy boost 350 v2 on feet, on assure que la part des versions Electric Drive devrait « très facilement » doubler pour atteindre au moins 10 % des ventes de l’ensemble de la gamme Fortwo. Selon le consultant Inovev, la marque table sur une proportion de 25 % de ventes de voitures électriques pour les Fortwo et Forfour (soit 40 000 ventes par an pour l’ensemble des deux modèles). Pour accélérer le mouvement, le tarif de la Smart électrique marque une légère baisse. De 24 500 euros, il devrait descendre autour de 23 000 euros, soit quelque 17 000 euros compte tenu du bonus écologique. Jean-Michel Normand Journaliste au Monde Suivre Aller sur la page de ce journaliste

廣告